Une fois par mois le cinéma en numérique s’invite à Saint-Mihiel.
La salle Mangeot, située au rez-de-chaussée du complexe culturel, est spécialement équipée pour accueillir près de 100 personnes dans des conditions de confort idéales. Une première séance proposée par l’instance locale de coordination gérontologique a lieu à 14h30, suit un film à destination du jeune public à 18h00 puis une séance à 20h00 Tarif adultes : 6,00 €  Tarif réduit : 5.50 €
Tarif enfants (- de 14 ans) : 4,50 € nouveau tarif en baisse  Selon les films : location de lunettes 3D (0.50 €)

 

Vendredi 26 octobre à 14h30
Photo de famille

Durée : 1h38

Avec Vanessa Paradis, Camille Cottin, Pierre Deladonchamps

Gabrielle, Elsa et Mao sont frères et sœurs, mais ne se côtoient pas. La première est « statue » pour touristes. Elsa, elle, est en colère contre la terre entière et désespère de tomber enceinte. Et Mao, game designer de génie chroniquement dépressif, noie sa mélancolie dans l’alcool et la psychanalyse. Quant à leurs parents, Pierre et Claudine, séparés de longue date, ils n’ont jamais rien fait pour resserrer les liens de la famille. A l’enterrement du grand-père, ils vont devoir se réunir, et répondre, ensemble, à la question qui fâche : « Que faire de Mamie ? »

Vendredi 26 octobre à 18h00
Dilili à Paris

Durée : 1h35

Dans le Paris de la Belle Époque, en compagnie d’un jeune livreur en triporteur, la petite kanake Dilili mène une enquête sur des enlèvements mystérieux de fillettes. Elle rencontre des hommes et des femmes extraordinaires, qui lui donnent des indices. Elle découvre sous terre des méchants très particuliers, les Mâles-Maîtres. Les deux amis lutteront avec entrain pour une vie active dans la lumière et le vivre-ensemble…

Vendredi 26 octobre à 20h00
I feel good

Durée : 1h43

Avec Jean Dujardin, Yolande Moreau, Joseph Dahan

Monique dirige une communauté Emmaüs près de Pau. Après plusieurs années d’absence, elle voit débarquer son frère, Jacques, un bon à rien qui n’a qu’une obsession : trouver l’idée qui le rendra riche. Plus que des retrouvailles familiales, ce sont deux visions du monde qui s’affrontent.

 

Dilili
Photo
i feel good