Artiste majeur de la Renaissance Lorraine, Ligier Richier est né vers 1500 à Saint-Mihiel. Son école de sculpture a laissé de nombreuses oeuvres dans la région perpétuant ainsi le savoir-faire des " Maîtres Imagiers ".
img_0590
La Pâmoison de la Vierge (église Saint-Michel)

Réalisée en 1532, cette oeuvre, constituée à l’origine de 9 personnages, n’en compte plus que deux aujourd’hui. Seuls “rescapés ” de la Révolution, la Vierge Marie et saint Jean sont sculptés dans du bois de noyer et ont perdu toute trace de leur polychromie initiale. Le mouvement de leurs corps s’oppose : la Vierge ne pouvant endurer plus longtemps la souffrance engendrée par la mort du Christ s’affaisse dans les bras de saint Jean qui lui redresse ce corps sans force. Les drapés et la chevelure de saint Jean sont caractéristiques de cette période artistique où le corps et l’anatomie sont mis en avant.

Le Sépulcre (église Saint-Etienne)

La réalisation de cette mise au tombeau constituée de treize personnages légèrement plus grands que nature, a débuté en 1554 pour s’achever une dizaine d’année plus tard sans Ligier Richier qui, gagné par les idées calvinistes, quitte la France pour Genève où il décède en 1567. Ce groupe monumental, sculpté dans la pierre calcaire locale, est l’oeuvre majeure de l’artiste tant il touche le spectateur par l’expression pathétique des personnages réunis autour de la dépouille du Christ.

Le-Sepulcre
Quelques oeuvres de Ligier Richier à découvrir dans la région
  • Le Transi de Bar-le-Duc
  • Le Calvaire de Briey
  • Le retable d’Hattonchâtel
  • La Pietà d’Etain

Voir la vidéo sur la route Ligier Richier

100-0048_IMG
100-0053_IMG
Photo_026