Troisième force de l’ordre après la Police et la Gendarmerie Nationale, la Police Municipale est placée sous l’autorité du maire ou de son adjoint délégué. Les agents de la Police Municipale assurent de nombreuses missions de proximité et assurent le maintien du bon ordre, de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publique.

police-municipale
Des pouvoirs étendus

Les missions de la Police Municipale de Saint-Mihiel sont diverses, elles peuvent être d’ordre préventif ou répressif, la prévention restant la priorité. Elle assure la surveillance du domaine public et participe à la tranquillité publique : lutte contre l’état d’ivresse, contre la vente d’alcool non autorisée, contre les ventes non autorisées sur la voie publique ; lutte contre les nuisances sonores, les dépôts d’ordures sauvages, les conflits de voisinage, et assure le suivi des doléances de la population. D’autres missions sont également dévolues à la Police Municipale comme le bon déroulement des foires et du marché, la surveillance de la circulation et du stationnement sur les voiespubliques et parkings ; la garde des bâtiments communaux, le tout dans le cadre des compétences du maire, en lien avec la Gendarmerie Nationale, les sapeurs pompiers et les services techniques municipaux.

Les missions spécifiques

Enfin, les agents de la Police Municipale veillent au respect des arrêtés municipaux, organisent des réunions telles que « Tranquillité Seniors », interviennent dans les écoles, assurent la surveillance des fêtes et cérémonies organisées par la commune, la sécurité aux abords des établissements scolaires (collège et écoles), la surveillance d’habitations dans le cadre de tranquillité vacances.

 

Les agents assurent la police de l’urbanisme (publicité, enseignes, pré-enseignes, menaces de péril), la police de la pêche, des funérailles et des sépultures, règlent les problèmes d’étalages, gèrent la surveillance des différents sites placés sous vidéo protection ainsi que les objets trouvés.

 

Dans le cadre de leurs pouvoirs renforcés et étendus par plusieurs décrets, ils peuvent tout à fait procéder à l’interpellation d’un individu ayant commis des faits criminels et délictueux pour le mettre à disposition des services de la Gendarmerie. Les agents municipaux sont également habilités à verbaliser les contrevenants au code de la route et à mettre en place des contrôles routiers intra muros.

Montant des contraventions

Quelques exemples :

  • Stationnement inapproprié : de 17 € à 135 €
  • Téléphone au volant : 90 € et retrait de trois points
  • Dépôt de déchets sur la voie publique : de 38 € à 150 €
  • Déjections canines : 35 €